Quel statut d’entreprise choisir pour un bricoleur?

statut d’entreprise pour un bricoleurSavoir réparer une fuite, poser des lés de papier peint de façon soignée… Quand on a «de l’or dans les mains», expression qui désigne un bon bricoleur, on a la chance de pouvoir minimiser les dépenses chez soi. Certains, sûrs de leurs potentiels, envisagent même de se lancer en tant qu’hommes toutes mains pour créer une activité de multiservices en bricolage. Mais quel est le meilleur statut, pour ce type de métier?

Entreprise de bricolage: Y a-t-il une réelle faisabilité?

Locataires ou propriétaires, tout le monde est susceptible d’avoir besoin d’un coup de main en bricolage. Beaucoup de personnes ont besoin d’aide dans des domaines variés. Déboucher un évier, couper une branche ou même tondre la pelouse devient insurmontable quand on ne possède pas les outils adéquats ou que l’on a un emploi du temps chargé.

Il est donc tout à fait envisageable de gagner sa vie, on pourra devenir réellement multiservices et on proposera des tarifs attractifs, sans pour autant brader nos compétences. Il s’agit alors de faire de la publicité ou de bénéficier (et c’est encore mieux) d’un bouche-à-oreille positif. La clientèle peut se constituer alors rapidement. Mais avant de penser à cela, quel statut choisir pour son entreprise de bricolage?

Le statut d’auto entrepreneur : La microentreprise

Ce statut est souvent privilégié ; et ce ; pour de nombreuses activités, dont celle de l’activité de multiservices. L’inscription et la gestion sont facilitées; ce qui séduit de nombreux Français. Il faut bien entendu que les services proposés correspondent à la microentreprise (anciennement autoentreprise). Attention, cependant, le chiffre d’affaires annuel, même s’il a été revu, ne doit pas excéder un certain montant. Au-delà, le chef d’entreprise serait tenu de changer de statut. Il ne faut donc pas, en 2019, avoir un chiffre d’affaires de plus de 70 000 euros. Si ce statut est simplifié, il n’empêche pas que le créateur doit être sérieux quant à la tenue de sa comptabilité et être à jour de ses cotisations sociales.

Créer une SASU :

Ce statut a la côte auprès des nouveaux entrepreneurs. Cette société se compose d’une seule personne, même s’il est possible de s’associer avec quelqu’un. La SASU (Société par Actions Simplifiée Unipersonnelle), comme son nom l’indique, séduit par sa simplicité de mise en œuvre, même s’il est impératif de rédiger les statuts de la société, de façon claire. Un des avantages de ce statut est qu’il ne faut pas non plus de capital minimum pour créer.

Opter pour le paiement en CESU :

Pourquoi se priver de ce statut qui permet d’être considéré, par la Sécurité Sociale comme un salarié? Il faut, bien entendu, pour cela, s’inscrire sur le site du CESU (Chèques Emploi Service Universel). Le client, qui est donc l’employeur, doit impérativement être un particulier. En faisant appel à l’artisan multiservice, il lui donne un salaire (par le biais des chèques CESU). Il faut effectuer les démarches auprès de l’URSSAF. Les formalités sont faciles à effectuer et il est courant que les futurs créateurs optent pour ce statut pour rester salariés.

Doué de vos mains? Pourquoi ne pas gagner votre vie en proposant vos services à des particuliers ou des professionnels? Selon la clientèle cible, certains statuts seront plus indiqués que d’autres. Mais il est tout à fait possible de trouver celui qui correspond parfaitement à ce que vous souhaitez proposer.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire