Construire soi-même sa maison en bois, c’est possible ?

auto-construction d’une maison en boisL’un des plus grands atouts qui ont fait la popularité de la maison en bois, est qu’elle permet l’auto-construction. L’idée séduit de nombreuses personnes soucieuses de réaliser des économies sur les coûts de construction.

Mais l’auto-construction est-elle simple ? Quels sont ses coûts ? Est-il plutôt recommandé de faire appel à un entrepreneur professionnel ?

Si vous vous sentez l’âme d’un bricoleur, et que vous avez décidé de vous lancer dans l’aventure de la construction de votre propre maison en bois, commencez par lire ceci.

Les avantages de l’auto-construction d’une maison en bois

Les personnes qui optent pour l’auto-construction désirent avant tout une maison personnalisée et à leur goût. Par ailleurs, la question financière pèse lourd dans ce genre de décision, le fait de ne pas avoir recours à un maître d’ouvrage peut aider à réaliser des économies importantes.

Il y a aussi une autre question, d’aspect plus pratique, qui peut encourager à l’auto-construction, à savoir que la maison à ossature bois est maintenant vendue en kit. Un plan de pose détaillé est fourni par le fabricant de maisons en bois, et il suffit de le suivre à la lettre pour réussir la construction de la maison.

L’assemblage d’un kit est certes moins compliqué et moins éprouvant qu’une construction à partir de rien, mais cela reste tout de même un travail très technique. Cette démarche n’est pas à la portée de tout le monde, à moins d’être un bâtisseur motivé et de posséder un minimum de connaissances dans le domaine de la construction.

Auto-construction d’une maison ossature bois, ce qu’il faut savoir

Il est judicieux de bien vous informer sur l’ampleur de la tâche avant de vous aventurer dans l’auto-construction de votre future maison en bois.

Souvent, une construction fait intervenir plusieurs corps de métier : un architecte, un maître d’ouvrages, un entrepreneur, et des ouvriers. La personne qui décide de construire sa maison de ses propres mains endosse tous ces rôles à la fois.

La tâche est loin d’être simple, il faut avoir du talent, le sens de l’organisation, beaucoup de motivation et des connaissances techniques. Il est également conseillé de s’entourer d’une équipe d’amis ou de membres de la famille, pour s’entraider.

L’auto-construction est réalisée selon des normes et des règles bien précises, et non de façon hasardeuse.

  • La pose des fondations : Cette étape comprend le creusement, le ferraillage et la pose d’une dalle

  • Le montage de la charpente et de l’ossature en bois : il s’agit d’opérations très techniques et nécessitant un minimum de connaissances

  • Les finitions : généralement ces travaux sont les plus éprouvants et les plus compliqués.

Les tâches qui incombent à l’auto-constructeur sont importantes, et il doit se renseigner avant de se lancer.

Établir des devis

Prévoir à l’avance le budget nécessaire est une étape indispensable dans le projet. L’auto-constructeur doit donc établir lui-même les devis en calculant les coûts de construction, et en prenant en considération tous les paramètres.

Se renseigner sur les réparations préalables

Un projet d’auto-construction d’une maison en bois ne peut être réalisable que si le terrain le permet. Les choix des travaux à faire sur le terrain pour le préparer dépendent de plusieurs facteurs et nécessitent des connaissances techniques précises.

S’informer sur les réglementations en vigueur

L’auto-construction doit se faire selon les procédures légales de la collectivité ou de la commune concernant la construction de maison à ossature bois. Une consultation du plan d’urbanisme local est alors nécessaire pour connaître les conditions techniques à respecter.

Concevoir un plan

Le plan doit être précis, et indiquer le schéma de la fondation, du sol, de la toiture et des façades. Ce document permet de mieux organiser le chantier et de maîtriser les délais de construction.

S’équiper du bon matériel

La réussit de l’auto-construction d’une maison en bois passe aussi par la qualité des équipements à utiliser. Des outils spécifiques pour manier le bois sont nécessaires, comme une ponceuse, une scie, des serre-joints, un burineur, ou une perforatrice.

D’autres engins plus professionnels peuvent être loués, à l’instar des pelleteuses, des élévateurs, ou des véhicules transportant des poids lourds.

Les risques de l’autoconstruction d’une maison en bois

Si l’auto-constructeur ne gère pas son chantier comme il se doit, il peut faire face à de nombreuses conséquences.

Les dépassements de délais

Comme tout le monde le sait, le temps c’est de l’argent ! Tout dépassement des délais préalablement fixés provoque un budget supplémentaire. Un auto-constructeur non initié peut facilement perdre du temps sur certaines tâches et se sentir débordé. Cela influe également sur son efficacité et peut l’induire en erreur.

Les risques d’accident

Dans l’auto-construction, il y a aussi des travaux en hauteur, et l’exigence d’une force physique. Une grande prudence est donc recommandée, afin de ne pas s’exposer aux dangers.

Les défauts de construction

En absence de compétences techniques suffisantes, des malfaçons peuvent toucher les fondations ou l’ossature en bois. Les conséquences peuvent alors être graves et préjudiciables pour la stabilité et la solidité de l’édifice.

Auto-construction d’une maison en bois, pourquoi déléguer certaines tâches ?

L’auto-construction d’une maison en bois requiert un certain savoir-faire, dans plusieurs domaines. L’apprentissage de toutes les technicités nécessaires peut demander du temps, et ainsi retarder l’achèvement de la construction.

Certaines tâches doivent être obligatoirement déléguées, si l’auto-constructeur veut assurer un succès total pour son projet. En effet, l’allègement des dépenses ne doit pas prendre le dessus sur la qualité globale de la construction. Chaque petite opération doit être effectuée de manière précise et rigoureuse, afin que l’ensemble de la bâtisse soit fiable, solide, esthétique et confortable.

De ce fait, si l’auto-constructeur ne possède pas de connaissances en plomberie ou électricité, il est préférable de s’adjoindre l’aide de professionnels dans ces domaines. De même les travaux de couverture, qui sont très délicats, et qui assurent l’isolation thermique de la maison, exigent des compétences spécifiques et sont préférablement confiés à des artisans spécialistes.

La démarche la plus saine pour un auto-constructeur est de sa faire accompagner par un artisan, tout au long du processus de construction. C’est une aide qui n’est pas onéreuse, et qui permet d’épauler solidement le propriétaire du chantier.

Cette manière de faire, laisser toute la liberté et l’autonomie à l’auto-constructeur pour bénéficier du plaisir d’être le seul maître de son chantier. C’est ainsi que l’artisan peut se voir déléguer des tâches précises comme la pose des murs en bois, les travaux de charpente, l’installation des cloisons ou des portes et fenêtres.

Le propriétaire peut alors se réserver le privilège de s’atteler à des travaux de finition, comme la décoration ou la pose de parquet.

Il est également important de signaler que le recours à un artisan peut aider à bénéficier de la garantie décennale à la construction.

The following two tabs change content below.
Arnaud

Arnaud

Arnaud, travail dans l'immobilier, il vous donnera de précieux conseils pour réussir votre transaction immobilière (vente, achat, location, financement). Il abordera également des sujets liés à la construction écologique et aux économies d’énergie.



Ajouter un commentaire