• accueil > Immobilier > Pourquoi les logements anciens peuvent-ils présenter un risque ?

Pourquoi les logements anciens peuvent-ils présenter un risque ?

comment répérer un amianteL’amiante est une fibre minérale utilisée dans les matériaux de construction dans les années 90. Elle provoque des maladies (malignes, asbestose, etc.) si la fibre microscopique atteint les poumons d’un résident dans une maison où il y a forte présence. Ce minéral peut parfois provoquer deux types de cancer, celui du poumon et celui de la plèvre.

Comment résoudre le problème de l’amiante ?

Première étape : le diagnostic

Le diagnostic de l’amiante est réalisé par une entreprise accréditée qui se charge à son tour de mandater un diagnostiqueur professionnel pour faire expertiser les lieux. Il doit avoir une certification délivrée par le Comité français d’Accréditation (COFRAC).

Ce professionnel intervient et détecte tous les matériaux qui sont susceptibles de comporter de l’amiante dans chaque pièce de la maison. Il les classe ensuite en fonction de leur état. Attention ! Il est essentiel de prendre en compte que c’est un diagnostic obligatoire pour toutes les maisons qui ont été construites avant juillet 1997.

En cas de vente ou de location du Bien immobilier, que le bâtiment soit une maison individuelle ou un immeuble collectif privatif, le diagnostic de ce minéral permet d’éviter la présence de vices cachés. Le site https://www.diagnostic-immobilier-besancon.com propose un expert pour la réalisation du diagnostic à l’amiante dans toute la ville de Besançon et ses environs.

Deuxième étape : l’étude des zones à cibler

Des prélèvements sont réalisés sur les matériaux et dans l’air pour une analyse afin de définir les quantités découvertes dans les zones cibles. Le spécialiste doit donc posséder un laboratoire pour étudier les prélèvements effectués dans chaque recoin de la maison et sur chaque matériau susceptible pour déterminer avec précision le résultat de l’intervention.

Il se pourrait que d’autres minéraux ou fibres polycristallines soient découverts durant le repérage de l’amiante dans une habitation construite en 1990. La durée pour l’obtention des résultats des analyses dépend en général de l’envergure du bâtiment et de la quantité d’amiante se trouvant sur le lieu.

Troisième étape : le plan de retrait

Le PRC ou confinement est un document mis en place un mois avant l’intervention d’un diagnostiqueur professionnel. Il contient tous les renseignements nécessaires liés au désamiantage des lieux. Pour sa maison, il convient de s’appuyer sur les diagnostics amiante réalisés.

Ce document contient en effet l’état de conservation, la nature et la localisation des matériaux qui sont composés d’amiante. Il doit impérativement être transmis à la CARSAT, à l’OPPBTP et à l’inspection du travail. Tous les trois mois, le médecin du travail et le CHSCT doivent également obtenir le PRC.

La procédure pour la déclaration d’un plan de démolition a été simplifiée depuis 2018.

Quatrième étape : les travaux de rénovation

L’intervention pour les travaux de désamiantage peut débuter une fois que le PRC a été établi. Elle doit suivre des phases distinctes les unes des autres : la mise en sécurité des lieux, le désamiantage, la libération, les analyses et le traitement de tous les déchets.

Durant cette intervention, le désamianteur professionnel fait usage d’un détecteur d’amiante pour s’assurer qu’aucune trace ne subsiste. Il réalise l’opération à l’extérieur comme à l’intérieur des lieux.

Le niveau d’empoussièrement est surveillé de manière particulière pour le lieu ayant fait l’objet de présence d’amiante. C’est une assurance pour ménager la santé des occupants du bâtiment.

The following two tabs change content below.
Arnaud

Arnaud

Arnaud, travail dans l'immobilier, il vous donnera de précieux conseils pour réussir votre transaction immobilière (vente, achat, location, financement). Il abordera également des sujets liés à la construction écologique et aux économies d’énergie.



Ajouter un commentaire