Focus sur les étapes du montage d’un mur en brique

un mur en brique

La brique est un matériau de construction que les professionnels du bâtiment ont utilisé depuis la nuit des temps. Elle est appréciée non seulement pour sa solidité, mais surtout pour le rendu qu’elle offre. D’ailleurs, il est plus facile de monter un mur en brique qu’un mur en pierre par exemple. Dans cet article, nous allons justement aborder les principales étapes de ce procédé.

La délimitation de l’emplacement du mur

Comme toujours, il est primordial de préparer le terrain avant l’élévation du mur. L’opération consiste ici à définir le périmètre de ce dernier. Pour cela, il faudra placer des piquets aux extrémités du terrain, puis on les relie entre eux avec un cordeau.

Il est primordial de placer les piquets en fonction de la largeur des fondations et non en fonction de la largeur des murs. Pour cette opération, vous pouvez solliciter l’aide d’un expert dans ce domaine à l’exemple de cet artisan maçon en Indre et Loire.

Le coulage de la fondation

Au même titre que les autres constructions maçonnées, votre mur en brique repose sur des fondations solides. Ainsi, vous éviterez qu’il flanche sous propre poids. C’est également un moyen d’assurer sa résistance face au vent et aux aléas climatiques.

Généralement, une tranchée de cinquante centimètres de profondeur est creusée pour créer les fondations. Il faudra néanmoins tenir compte de la hauteur du mur, de sa situation géographique (pour respecter la fondation hors gel), et l’importance de la charge qu’il supporte.

Une fois que vos fondations sont délimitées, vous pouvez procéder au creusement de la tranchée à la profondeur et largeur voulue. La tranchée en question devra être évasée. En d’autres termes, le fond de vos fondations doit être plus large que le reste.

À présent que les fondations sont creusées, passez au ferraillage de celles-ci. Installez des fers torsadés en profondeurs avant de couler les fondations en question. Pour qu’ils soient au même niveau, vous pouvez placer des planches de bois au préalable.

Ici encore, nous vous conseillons de faire appel à un maçon pour la création des fondations de votre mur en brique. L’intervention de cet artisan est une garantie de la stabilité, de la solidité et de la durabilité de votre structure.

La pose de la première rangée de briques

Une fois que les fondations sont sèches, vous pouvez entamer la construction de votre mur. Pour commencer, appliquez une couche généreuse de mortier le long des fondations de manière à couvrir 5 briques environ. Pour cela, vous pouvez utiliser une truelle. Il n’est pas nécessaire de lisser le mortier.

Ensuite, posez une première brique et enfoncez-la correctement dans le mortier en lui donnant des petits coups à l’aide du tranchant de la truelle.

Avant de poser la seconde, appliquez un peu de mortier sur le côté de la brique qui est déjà en place. Utilisez la même méthode pour bien la fixer. N’oubliez surtout pas de vérifier régulièrement le niveau du mur au fur et à mesure de l’avancement des travaux.

Le montage du mur de briques

Maintenant que la première rangée est terminée, posez les briques restantes de façon décalée. Autrement dit, on commence la seconde rangée avec une demi-brique que l’on coupe avec un ciseau de briqueteur.

Pour réaliser la seconde rangée de briques, mettez en œuvre la même technique que précédemment. Ici encore, prenez le soin de contrôler régulièrement le niveau du mur.

Il est préférable de construire un mur sur quatre ou cinq rangées au plus en une fois. Ainsi, le mortier pourra mieux sécher. Si jamais vous souhaitez interrompre la construction, prenez le soin de recouvrir les murs avec une bâche pour éviter que la pluie ruine votre travail.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire