Construction immobilière : à quoi ressemblera la RE 2020 ?

RE 2020 et construction immobilièreLa Réglementation environnementale RE 2020 remplace en général la Réglementation Thermique RT 2012. Cependant, elle ne sera en vigueur qu’en janvier 2022. Il s’agit d’une nouvelle norme environnementale qui a pour objectif de lutter contre le réchauffement climatique. C’est à dire que les règles de la construction immobilière doivent être régies au profit de l’environnement. Cette norme s’appliquera notamment aux constructions neuves et aux projets de maisons individuelles. Focus sur la norme RE 2020.

Les objectifs de la mise en place de la RE 2020

Toujours en vigueur, la Réglementation Thermique 2012 ou RT 2012 va être remplacée par la Réglementation Environnementale 2020 ou RE 2020. Cette norme a été prévu par le gouvernement pour renforcer les exigences afin de réduire l’impact environnemental du secteur du bâtiment. Il faut dire qu’elle ne se limite pas tout simplement à la consommation énergétique. D’autres paramètres sont également pris en compte, à l’instar de la capacité à produire de l’énergie et aussi l’empreinte environnementale du bâtiment. Comme son appellation l’indique, la réglementation environnementale démontre clairement qu’il s’agit d’une démarche plus étendue.

Avec cette norme, il est important de comprendre que plusieurs objectifs sont à considérer pour cette nouvelle norme environnementale. Elle oblige donc à réaliser des constructions moins énergivores et qui utilisent les énergies renouvelables. Pour que les bâtiments puissent être conformes aux normes, la RE 2020 contraigne également l’usage du bois et des matériaux biosourcés dans la construction. L’amélioration du confort des bâtiments doivent également être mis en avant bien que la chaleur soit forte.

Ce qui indique clairement que cette initiative vise un objectif de qualité de vie pour les occupants de la maison et aussi une performance quantitative.

Les principes fondamentales de la RE 2020

Généralement, la réglementation environnementale 2020 se fie sur plusieurs principes pour atteindre les objectifs. Elle prend par exemple en compte l’empreinte carbone du bâtiment au cours de sa durée de vie. Cela ne se limite tout simplement pas à sa construction. Des résultats doivent être attendus à cet effet, notamment la consommation de chauffage de 12 kwhep/m² au maximum, un seuil minimum de qualité de l’air, l’installation d’une source d’énergie renouvelable, un seuil minimum d’isolation thermique et phonique, la réduction de l’empreinte carbone du bâtiment.

Concernant les matériaux et les équipements à utiliser, la norme exige l’usage du bois, des matériaux biosourcés comme la laine de mouton, l’ouate de cellulose, la chanvre, la liège… A ceux-là s’ajoutent les dispositifs de chauffage électrique. Elle privilégie particulièrement l’usage des énergies décarbonées. Ce qui évite notamment les énergies fossiles comme le gaz naturel.

Les avantages apportés par la RE 2020

En règle générale, la RE 2020 permet de réduire significativement l’empreinte environnementale des bâtiments. Il faut dire également qu’en favorisant la construction de bâtiments basse consommation ou BBC, l’on obtient également des maisons autonomes en énergie. Ce qui assure des performances optimales en ce qui concerne l’isolation et l’étanchéité à l’air. Les déperditions thermiques peuvent être également être réduites voire même nulles. Cela est surtout occasionné par l’usage de matériaux d’isolation plus performants. Avec les bonnes méthodes de construction établies, l’on profite d’une bonne stabilité thermique, une conception optimisée et une ventilation contrôlée. Avec d’autres aspects, la RE 2020 promet d’importantes économies sur l’entretien d’équipements et les factures énergétiques.

De ce fait, même si les coûts de la construction d’une maison certifiée RE 2020 s’avèrent être plus onéreux que celle conforme à la RT 2012, la consommation d’énergie compense l’investissement. D’ailleurs, certains bâtiments n’auront même plus besoin de chauffage sachant que l’isolation est très efficace avec la RE 2020.

Quelques conseils pour anticiper la mise en place définitive de la RE 2020

Si vous avez un projet de construction, notamment d’un bâtiment neuf, l’idéal serait d’anticiper son arrivée après fin 2020. Pour y arriver, il est nécessaire de vous renseigner dès maintenant sur les énergies renouvelables qui s’adapteront à votre nouvelle maison. D’ailleurs, comme avec la RT 2012, il faudra intégrer au moins une énergie renouvelable. Pour obtenir une maison à énergie positive, il serait conseillé de penser à l’installation de panneaux photovoltaïques, l’aérovoltaïque, l’éolienne ou l’autocosommation énergétique.

Ces dispositifs permet de produire de l’électricité. Pour chauffer la maison, on retrouve la géothermie, la pompe à chaleur, le chauffage thermodynamique, le chauffage solaire ou encore le chauffage au bois. Afin d’assurer le confort à l’intérieur de la maison, le marché propose également la mise en place de l’isolation, les puits Canadien, la VMC ou encore le DPE. En ce qui concerne l’eau chaude sanitaire, les propriétaires pourront notamment en produire grâce à la mise en place d’un chauffe-eau solaire ou encore d’un chauffage thermodynamique.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire