Les différentes pompes à eau pour arroser son jardin

Pompe à eau de surfaceL’été arrive à grands pas. Selon la région où vous vous trouvez, s’occuper de votre jardin durant cette saison peut s’avérer plus que nécessaire. Surtout que la pluie se raréfie et que la chaleur estivale n’est généralement pas bénéfique pour les plantes de jardin. L’arrosage est donc une des étapes importantes dans l’entretien des jardins. Plusieurs matériels existent actuellement pour nous faciliter la tâche. L’arrosoir est l’outil le plus simple d’utilisation et peut suffire pour des arrosages ponctuels. Mais, si l’on est à proximité d’un plan d’eau (mare, petit étang, source, etc.) ou que l’on possède un puits par exemple, utiliser une pompe à eau est nettement plus avantageux et pratique.

Différents types de pompes à eau

En général, il y a quatre types de pompes à eau. Selon la situation pour puiser l’eau afin d’arroser le jardin, on a le choix entre la pompe de surface, une pompe suppresseur, une pompe immergée et enfin une motopompe.

Une pompe de surface comme son nom l’indique s’utilise uniquement en surface, hors de l’eau. Il en est de même pour la pompe suppresseur. Ce qui différencie ces deux types de pompes est la présence d’un pressostat, ainsi que d’une cuve à pression sur la pompe suppresseur. Avant d’acheter une pompe de surface ou une pompe suppresseur, il faut au préalable s’assurer que l’eau à remonter ne dépasse pas une profondeur de 9 mètres.

Pour le cas d’une pompe immergée, elle s’utilise en immersion dans l’eau à puiser. Contrairement à la pompe de surface et suppresseur, cette dernière peut remonter de l’eau dépassant largement 9 mètres de profondeur. En outre, elle est utilisée dans la majorité des cas pour remonter l’eau d’un puits.

Quant à la motopompe, elle est dotée d’un moteur thermique pour pomper l’eau. Dans le cas où il n’y a pas d’électricité à proximité, c’est à ce moment que la motopompe est utilisée. En effet, les trois autres pompes sont munies de moteurs électriques. Les motopompes sont très puissantes comparées aux trois autres pompes à eau. Elles ne s’utilisent pas en général pour l’arrosage de jardin, mais pour les terrains agricoles dépourvus d’électricité.

Le branchement des pompes pour l’arrosage de jardin

Ces différentes pompes à eau peuvent être raccordées de plusieurs manières pour différents types d’utilisations. Elles sont normalement pourvues de raccord d’aspiration ainsi que de refoulement. La plupart peuvent être raccordées aux circuits d’alimentation en eau d’une maison. Mais concernant l’arrosage d’un jardin, il suffit de brancher le tuyau de refoulement sur le tuyau d’arrosage.

Généralement, le branchement d’une pompe de surface à un système d’arrosage nécessite la mise en place d’un système actif. Ce dernier permet d’enclencher automatiquement la pompe lorsqu’il y a une baisse de pression (ouverture d’un robinet d’arrosage), ou arrête la pompe quand il n’y a plus d’eau à la source.

Le branchement de la pompe suppresseur est similaire à celui de la pompe de surface. Cependant, elle est particulièrement efficace pour les systèmes d’arrosage automatique de jardin, notamment ceux des pelouses. En effet, un de ses plus grands avantages est qu’elle garantit une pression constante lors de la session d’arrosage.

Tout comme la pompe de surface, la pompe immergée nécessite l’installation d’un système actif. Puisque cette dernière est plus puissante, étant donné qu’elle peut remonter de l’eau d’une profondeur proche de 10 mètres. Cette dernière est également très utilisée pour l’arrosage, mais aussi pour l’irrigation.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire