Les différents systèmes de climatisation

climatisation

L’air de la maison doit être renouvelé régulièrement, au moins deux fois dans la journée. Il est d’abord question de santé puisque notre corps a incessamment besoin de se renouveler en oxygène. Aussi, le but est d’évacuer l’humidité ou la condensation, ainsi que le trop-plein de calories, qui sont nocifs pour la santé et en même temps dangereux pour la maison lui-même. En effet, ils peuvent entraîner des dégradations, surtout dans la cuisine puisque c’est très chaud et il y a aussi la fumée, ainsi que dans les salles d’eau vu leur humidité continue. Il faut alors se tourner vers la climatisation afin d’assurer une bonne qualité d’air en permanence dans son habitat. Voici les types de climatisation sur lesquels vous avez le choix.

Les systèmes désuets

Selon la vétusté de votre logement, il se peut que vous n’ayez aucun système de ventilation. Dans d’autre cas, on parle de petites ouvertures, assez discrètes, en haut ou en bas des pièces. Cela concerne les logements construits antérieurement à 1970. A partir de là, le système de ventilation en tant que telle commence à prendre forme grâce aux conduits et aux évacuations d’air. On comptait aussi beaucoup sur l’ouverture des portes et fenêtres, ainsi que sur les courants d’air pour nettoyer l’air à l’intérieur. On a continué avec ce système de ventilation naturel jusqu’en 1983, année à laquelle les nouvelles exigences ayant été établies le 24 mars 1982 commencent à s’appliquer, quoique certains ont déjà commencé à fabriquer des systèmes mécaniques. Désormais, vous pouvez trouver facilement une entreprise d’installation de climatisation à Toulouse afin de faire répondre votre logement à ces nouvelles normes.

La ventilation mécanique contrôlée (VMC)

Il y a la VMC simple flux et la VMC double flux qui répond à cette norme de 1982. Le premier se contente de renouveler l’air, tandis que le second a la capacité de sauvegarder la chaleur interne pour réchauffer encore et encore l’air nouveau qui rentre, limitant ainsi les déperditions thermiques. Le VMC simple flux se règle selon les mesures et indications trouvées avant l’installation, sinon on peut y ajouter un capteur afin qu’il devienne autoréglable. Leurs bouches d’extraction se trouvent à la cuisine et dans les salles d’eau, tandis que les entrées d’air se trouvent dans les chambres et les autres pièces comme la salle de séjour. Le tout est connecté à l’extérieur par les conduits d’aération. Les deux sont plutôt économiques.

Le système split

Le système split, qui comme son nom l’indique est séparé, rassemble une ou plusieurs unités intérieures qu’on peut disperser dans plusieurs pièces selon les besoins, et une installation externe. On relie chaque bloc par de petits tuyaux de liaison frigorifique. De cette manière, les calories dans l’air interne sont aspirées par le dispositif externe pour être évacué dehors. Pour le prix que ça vaut, la qualité est souvent assurée.

Il existe plusieurs variantes de climatiseur split. En effet, ce dernier peut être :

–        Mobile : on a le choix de l’installer sur un dispositif à roulette afin de pouvoir le déplacer

–        Mural : moins sonore, on le trouve alors accroché au mur de chaque pièce concernée

–        Caché : gainable, il peut être caché par un faux plafond

–        Plafonnier ou cassette : assez discret, on peut toutefois le repérer à travers son habillage qu’on aperçoit, encastré au plafond. Très performant, il est très utilisé sur de grandes pièces et dans les locaux d’entreprises.

Le split se sert alors soit des grilles, soit des gaines d’aération.

Le système multi-split

Cet autre type de climatisation possède toutes les qualités du précédent. Mais en plus, il permet de régler une à une de manière indépendante la température de chaque pièce. Pour les deux toutefois, on a besoin d’un frigoriste pour l’installation des liaisons et on doit aussi percer les cloisons pour cette fin.

Le système réversible ou Inverter

Être réversible c’est avoir la capacité de rafraîchir ou de réchauffer une pièce selon les saisons et les besoins. Il existe plusieurs types de climatiseurs réversibles qui peuvent avoir en plus la qualité d’un ventilateur et d’un déshumidificateur. En outre, ce dispositif permet de ne pas arrêter le climatiseur lorsque la température souhaitée est atteinte. On évite ainsi de le redémarrer à chaque fois, puisque cela impacte la consommation, mais qu’en plus on est en mesure de garder cet équilibre tant qu’on veut. Ils sont généralement muraux, mobiles ou plafonniers.

Le système de climatisation monobloc

Ce dispositif, qui peut être soit mural, soit mobile, présente un bel avantage sur le coût et sur l’installation. L’ensemble du mécanisme est contenu dans un seul bloc, mais il a besoin d’une gaine d’évacuation flexible pour faire sortir l’air vicié. Ils sont idéals pour les studios. Il peut aussi être réversible mais attention toutefois au bruit qu’il fait.

Les climatiseurs actuels ne sont pas seulement fonctionnels, ils possèdent souvent plusieurs options intéressantes et modernes. Ça peut être la minuterie, le réglage de l’air, l’affichage LED et plus encore. En plus de ces fonctionnalités, tenez toutefois compte de leur consommation et de leur sonorité avant de faire votre choix. Un climatiseur bruyant est souvent très désagréable. Pour indication, il vaut mieux en prendre un qui ne dépasse pas de loin les 50 dB.

The following two tabs change content below.