La charpente : le soutien d’une toiture

charpentePar souci d’économies, de nombreux propriétaires décident de prendre en main la construction de la charpente. Or, lorsqu’on n’est pas habitué à cette tâche, il est souvent difficile de choisir entre les différents types de structures. En bois ou en métal, traditionnel ou industriel, cette armature se présente sous plusieurs formes. Dans tous les cas, l’apprenti charpentier devra se munir de quelques matériels pour réaliser correctement l’opération. Ces outils sont disponibles sur une quincaillerie en ligne.

Les différents types de charpentes

La charpente constitue l’un des éléments fondamentaux d’une toiture. Elle a pour rôle de soutenir le toit et de protéger l’infiltration d’air, de poussière et d’eau. Ainsi, pour assurer sa fonction de support, cette structure doit être suffisamment solide. Que ce soit en construction ou rénovation, le choix du matériau doit donc faire l’objet d’une véritable réflexion. Pour cela, les propriétaires peuvent choisir entre le bois et le métal. Le premier est particulièrement plébiscité pour sa légèreté, sa solidité et ses performances isolantes. Une charpente métallique est, quant à elle, résistante et facile à entretenir.

Par ailleurs, il existe trois types de charpente. Le modèle traditionnel est toujours aussi utilisé dans les habitations modernes. Il est particulièrement conseillé pour les résidences familiales qui prévoient des combles, de grandes fenêtres et autres lucarnes, raccords, noues et arêtiers. Puis, on retrouve les armatures industrielles ou « fermettes ». Elles sont généralement préfabriquées et arborent des formes géométriques particulières. Ces structures sont économiques et solides, mais ne sont pas modulables. Enfin, autrefois réservées aux usines et aux immeubles publics, les charpentes plates sont résistantes et esthétiques.

Les matériels nécessaires pour monter une charpente

Monter une charpente est une tâche complexe. Elle doit être réalisée en équipe. Ainsi, si l’on veut s’affranchir des mains d’œuvre professionnelles, il faut au moins solliciter l’aide de ses proches, telles que les membres de sa famille ou des amis. Ensuite, on doit également prévoir des équipements de protection individuelle puisque l’opération nécessite d’atteindre une certaine hauteur. Pour cela, un bon charpentier doit s’équiper de chaussures antidérapantes ainsi que d’un casque pour se protéger des éventuels chocs.

Par ailleurs, avant de procéder à la construction de la structure, les bricoleurs devront se munir de certains matériels, qu’on peut se procurer sur une quincaillerie en ligne. Voir sur bricozor.com quelques exemples de ces outils.

L’arrache liteaux est particulièrement nécessaire pour retirer les liteaux, décoffrer et séparer les bois. Aussi, si la jauge de charpentier est indispensable, l’utilisation de certains outils électroportatifs sera requise. Alors que la fraiseuse servira à découper les panneaux, la perceuse sera utile pour percer et visser les différents éléments comme les fermes, les pannes et les chevrons. On aura également besoin d’une scie à main pour couper manuellement les matériaux. Elle offre en effet une excellente précision. Enfin, pour renforcer les assemblages, il faudra prévoir des clameaux de charpente ainsi que des serre-joints.

 

The following two tabs change content below.
Arnaud

Arnaud

Arnaud, travail dans l'immobilier, il vous donnera de précieux conseils pour réussir votre transaction immobilière (vente, achat, location, financement). Il abordera également des sujets liés à la construction écologique et aux économies d’énergie.



Ajouter un commentaire