Réaliser un mur végétal chez soi

Réaliser un mur végétal chez soiTout comme un aquarium, un mur végétal est un décor contemplatif à la fois moderne et original. Étant un concept évolutif qui ne cesse de croître de jour en jour, ce jardin vertical peut être réalisé chez soi par un amateur, un passionné ou bien un botaniste professionnel.

Les points à tenir en compte lors de la réalisation d’un mur végétal

En tant qu’ouvrage artistique, le mur végétal peut être installé en intérieur d’une demeure qu’en extérieur. En effet, il faut savoir que ce type de mur est conçu à partir de plantes que l’on retrouve à l’état naturel dans des forêts tropicales humides. Par ailleurs, le mur végétal est aussi connu par le fait qu’il témoigne la puissance de la nature. Cependant, pour mettre en œuvre la réalisation d’un mur végétalisé, il est crucial de tenir compte de plusieurs étapes, à savoir la réalisation de l’ossature métallique, la question d’étanchéité de l’œuvre, le système d’arrosage en circuit fermé, mais aussi la base des plantes.

Le mur végétalisé peut être conçu non seulement par un passionné de jardinage et de botanique, mais aussi par un paysagiste professionnel. Cependant, avant d’exécuter les travaux, il est important de tenir compte de plusieurs points, à savoir l’existence d’un point d’eau et d’un point d’évacuation à proximité du mur végétalisé. Aussi, il faudra se renseigner sur la luminosité naturelle que devra recevoir le mur une fois installé.

Que faut-il faire pour le plan et l’ossature d’un mur végétal ?

Pour pouvoir réaliser un mur végétal, il est crucial de passer par plusieurs étapes. En effet, ces étapes sont tous indispensables les unes des autres, allant du plan du mur végétal au choix des plantes à installer dessus. Pour le plan du mur végétal, il est nécessaire de demander l’avis d’un designer végétal qui pourra procéder à la réalisation du plan. Cependant, dans le cas où vous pensez réaliser le plan vous-même, il faudra que vous releviez les côtes du lieu avant de vous attaquer au photomontage.

Après, il vous faudra placer sur le plan l’arrivée d’eau ainsi que l’évacuation de celle-ci. Il vous faudra également définir un entraxe de 40 cm qui se situe entre les tasseaux ou omégas. Par la même occasion, vous devez également placer les profils d’étanchéité qui se situent de chaque côté du mur. L’étape suivante consiste à installer le bac ou la gouttière de récupération d’eau. Cependant, il est préférable que cette phase soit réalisée par un professionnel en la matière. Mais chez ce spécialiste, vous pouvez également faire le choix d’une pompe ou d’un programmateur pour terminer le placement du système d’irrigation du mur végétal.

Pour l’ossature, il se choisit en fonction de la nature du mur. Pour cela, il vous faudra tenir compte de certains critères, tels que le fait qu’ils soient creux ou pas, s’il est plein ou pas, ou même s’il est fait en brique, en parpaing ou bien en plâtre. Ainsi, c’est en fonction de la nature du mur et de sa hauteur que vous devez faire le choix de travailler avec des omégas métalliques, pas très onéreux, mais lourds ; des cornières en aluminium qui sont plus légères ou bien des tasseaux en bois pour une installation en intérieur.

The following two tabs change content below.
Arnaud

Arnaud

Arnaud, travail dans l'immobilier, il vous donnera de précieux conseils pour réussir votre transaction immobilière (vente, achat, location, financement). Il abordera également des sujets liés à la construction écologique et aux économies d’énergie.



Ajouter un commentaire