3 astuces pour bien choisir son parasol

Choisir un parasolL’été approche à grands pas et il est temps d’équiper le jardin ou la terrasse au plus vite et de choisir son parasol. Avant de vous laisser séduire par les différents modèles proposés sur le marché, voici 3 astuces qui vous aideront à faire le meilleur choix.

À chaque espace son modèle

Selon la conception des parasols, il existe 3 grands types. Les parasols droits, les premiers modèles qui restent toujours dans l’air du temps. Ils sont à installer au centre de la table et se démontent facilement. Le fait qu’ils peuvent parfois gêner la vision des personnes autour de la table représente leur principal inconvénient. Particulièrement indiqué en cas de problème d’espace, le parasol excentré possède un pied et un mât déportés à l’extérieur de la toile pour optimiser la taille de la surface d’ombrage. Très pratique, le parasol mural se distingue par sa stabilité, car le mât et le poteau se fixent directement sur la paroi de la maison. Si les modèles déportés sont orientables jusqu’à 360°, les parasols muraux sont limités à 180°.

Bien comprendre les aspects techniques

Parce que l’été s’accompagne toujours de quelques bourrasques d’intensité faible ou modérée, il est impératif, pour éviter tout risque d’accident, de chercher le maximum de sécurité. Il est ainsi important d’être attentif à l’épaisseur du poteau, à la surface de la toile et au nombre de baleines. Autant que possible, privilégiez les parasols à fixer au sol pour les modèles droits et déportés. Sinon, il y a également les pieds retenus par un bloc en acier ou en béton, mais quand le vent commence à souffler très fort, pensez à fermer le parasol. Autre mesure de sécurité à prendre, mais cette fois-ci pour les utilisateurs, c’est la protection contre les UV. L’UPF supérieur à 30 indique que la toile résiste bien aux UV, mais une valeur supérieure à 50 traduit une protection optimale, surtout si celle-ci est assortie d’un grammage au-delà de 150 g/m².

Choisir un modèle facile à entretenir

L’idéal est de choisir un parasol que vous pourrez aisément entretenir selon le rythme d’usage. Si le polyester demande plus de soin, mise en place d’une housse ou pliage systématique lorsqu’il n’est pas utilisé afin de préserver sa couleur ; l’acrylique coûte plus cher, mais reste plus résistant et moins contraignant au niveau de l’entretien. Quelle que soit la matière de la toile de votre parasol, coton, acrylique ou polyester, l’humidité reste la principale menace pour la tenue dans le temps de cet équipement. Après la pluie ou un quelconque contact avec l’eau, il est primordial de bien sécher la toile pour éviter l’apparition des moisissures. Si vous avez besoin de changer la toile, il faudra demander l’aide d’un professionnel. De même, l’entretien des mécanismes pour l’inclinaison des modèles orientables nécessite également l’intervention des connaisseurs. En hiver, désinstallez le parasol et maintenez-le dans un endroit sec jusqu’au prochain printemps.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire