Pourquoi une toiture végétalisée plutôt qu’une toiture en pente ?

Les toitures en pente ou faiblement pentues ont connues leurs heures de gloire. Actuellement, même si ce type de toiture est encore utilisé dans le domaine de la construction, le toit végétalisé est devenu la grande tendance. Venant tout droit des pays du Grand Nord et d’Europe, cette technique a su conquérir de nombreux émules. D’une grande flexibilité, elle s’est adapté à différents types de projets dans la construction individuelle que professionnelle. Cette situation est surtout le fruit de la sensibilisation des gens sur le concept de l’éco-conception et du bioclimatique. Voici donc les atouts de base de suivre la pratique dans la confection de sa maison.

toit végétalisé

Comprendre avant tout l’aménagement d’une toiture végétalisée

La toiture végétalisée est le système d’isolation idéal contre le bruit, le froid et la chaleur. Afin de faciliter l’écoulement des eaux, elle est à installer sur un toit-terrasse ou en légère pente. Posée sur un support en béton, en bois ou en acier, elle se compose de 4 couches différentes, à poser étapes par étapes. La terre et les granulats seront retenus grâce à des tasseaux fixés au préalable.

Il est important d’isoler parfaitement son toit pour permettre le drainage et en optimiser l’étanchéité. Diverses couches d’isolants (au moins 2) entreront en œuvre, comme des rouleaux de bitume, avec une couche d’étanchéité et une autre de drainage. Un film géotextile perforé en plusieurs endroits peut très bien faire l’affaire pour empêcher la stagnation de l’eau. Après avoir déposé le substrat (mélange de gravillons et de terre) et l’avoir ratissé, on peut y poser un treillis pour mieux le retenir.

Le choix des plantations constituera la dernière étape de la toiture végétale : des sedums, des vivaces et des bulbes. Il incombe ensuite aux propriétaires de composer la plantation et le design selon leurs propres goûts.

La toiture végétalisée pour une construction pérenne dans le futur

Avec les lois gouvernementales et les divers appuis qui s’offrent à une construction écologique en 2017, la toiture végétalisée est une façon efficace pour assurer la sérénité de sa construction dans les années à venir. En effet, plutôt que de devoir investir dans de nouveaux matériaux qui pourront remplacer l’acier ou les tuiles, un toit végétal restera bien écologique et peut-être personnalisé facilement à souhait.

Les nombreux attraits d’un tapis végétal ont l’avantage de renforcer divers aspects d’une demeure :

  • l’isolation acoustique
  • le confort thermique
  • la protection contre le vent et l’eau
  • l’inflammabilité

En étant écologique, cette alternative à la couverture permet de réduire l’effet de serre en ville. Au même titre que la VMC double flux et la pergola bioclimatique, elle correspond aux critères requis de biodiversité et de maison passive.

Tout au long de l’année, la toiture végétalisée permet de maintenir des températures stables au sein de l’habitation.

La budgétisation de la toiture végétalisée

La végétalisation de la toiture est intéressante. En acquérir reste un investissement à long terme efficace. De plus, il existe des enseignes qui les proposent dans leur pack de maisons neuves à vendre afin de limiter le gaspillage sur le terrain et économiser en matière de temps.

En même temps, bien qu’intégrer cette technique depuis la conception de la maison pourrait bien s’avérer moins cher que de l’installer sur un support préétabli, l’entreprise de construction de maison, le maître d’œuvre ou l’architecte en charge des tâches devra prendre certaines dispositions. En effet, la réussite d’une toiture végétalisée tiendra compte : du type de charpente, des conditions climatiques et de la réglementation régionale en matière de construction et d’urbanisme. D’autres facteurs devraient également être pris en compte, comme lors de la mise en œuvre du substrat et de son arrosage. Tout en intégrant la robustesse et la performance, la qualité des matériaux devra correspondre aux normes.

À ces seules conditions sine qua non, la longévité et la tenu e du toit végétal seront obtenues. Par ailleurs, dans le même souci de développement durable, les eaux pluviales peuvent être recueillies et être réutilisées pour des économies substantielles. Enfin, les travaux d’une végétalisation ne sont pas à prendre négligeables. Néanmoins, il s’agit là d’un coup de pouce efficace et une belle occasion pour apporter sa brique à la préservation de la nature et de l’environnement.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire