Comment un couvreur namur procède à la pose d’un bardage en bois ?

couvreur namurLa pose d’un bardage en bois débute par le choix du sens des lames. Ces dernières doivent être fixées sur des tasseaux installés à l’horizontale ou à la verticale. Cette orientation dépend du choix du sens de pose du bardage. Si l’on souhaite donner une impression d’agrandir la maison, on opte pour la pose à l’américaine avec des lames horizontales. Plus traditionnelle, la pose à la scandinave (lames placées à la verticale) donne une sensation de hauteur. Il est également possible de poser un bardage en diagonale, pour un style très élégant. Les lames se posent par chevauchement, embrèvement (rainure-languette) ou recouvrement. Quant au matériau, choisir une essence résistante et durable, tels que le pin maritime, le mélèze, l’épicéa, le pin Douglas…

La préparation du support

Tout doit commencer par la préparation du mur. S’il y a des trous, il faut les reboucher. On doit ensuite procéder par la pose d’un film pare-pluie et d’un éventuel isolant. Ceux-ci ne sont cependant pas nécessaires si les murs sont étanches. En ce qui concerne l’ossature, il faut fixer les tasseaux en fonction du sens des lames, en se servant de vis et de chevilles. Il ne faut pas oublier qu’on doit préserver une lame d’air de 2 cm entre le revêtement (mur, isolant, film) et le bardage. Pour cela, on doit  bien réfléchir sur l’épaisseur des tasseaux.
En rénovation, si on prévoit une isolation, il faut tenir compte de l’épaisseur de celle-ci. On a alors besoin d’une ossature primaire puis secondaire, pour le bardage. Les tasseaux sont installés suivant le vertical pour des lames horizontales ou en diagonale. Pour des lames verticales, il faut prévoir un double liteaunage pour optimiser la ventilation. L’épaisseur des tasseaux doit être plus grande que celle des lames (une fois et demie). Ceux-ci doivent subir un traitement fongicide, insecticide et hydrofuge.

Fixation des lames du bardage

Pour optimiser la fixation des lames, ce couvreur namur recommandée l’usage de pointes inoxydables de 5 cm de long au minimum. Si la largeur des lames dépasse les 125 mm, on doit utiliser deux pointes pour la fixation. Le travail doit débuter par le bas. Il faut respecter une garde au sol de 20 cm pour éviter les élévations capillaires, et établir une grille anti-rongeurs. La progression du travail doit commencer de bas en haut en assemblant ou en superposant les lames (selon le type d’assemblage choisi) et en vérifiant constamment qu’elles soient bien de niveau. Finir en haut, en clouant une grille anti-rongeurs.
Suivez ce lien pour de nouvelles informations concernant la toiture.

The following two tabs change content below.
andy

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.



Ajouter un commentaire