Préparer son jardin à l’automne

img1L’automne, pour le jardinier, c’est la saison des gros œuvres. Re-fertiliser le sol, le préparer aux aléas de l’hiver, l’apprêter pour le printemps, bref ce n’est pas de tout repos. L’entretien jardin en automne est le gage d’un espace vert riche et varié quand vient la belle saison.

Ramasser les feuilles mortes, nettoyer le jardin

L’entretien jardin commence par le ramassage des feuilles mortes, jusqu’à ce qu’il n’y en ait plus. Pour cela, on utilise un balai à feuilles parmi les indispensables outils à main du jardinier. Cette étape est incontournable pour avoir un coin verdure propre tout au long de la saison et pour se constituer une couverture naturelle pendant la saison froide.

Couper les plantes pour un printemps tout fleuri

L’automne, c’est le moment de couper les vivaces au ras des souches et les rosiers au tiers de leur taille, surtout si l’on habite dans une région particulièrement enneigée. Quant aux arbustes et aux buissons, il faut les couper à environ ¼ de leur taille si l’on ne veut pas les voir mourir.
Il est également temps de tailler les haies et d’élaguer les grands arbres.

Préparer le sol pour affronter l’hiver en toute sérénité

Incontournable lorsqu’on parle d’entretien jardin automne, cela commence par un désherbage avant de préparer le sol proprement dit. Il ne s’agit pas de retourner le sol en profondeur, juste grossièrement pour garder intacte la richesse du sol et ne pas endommager les racines des arbres et des arbustes. Ensuite, il suffit de répandre le terreau à la surface sans utiliser d’équipement jardin spécifique, surtout pas la griffe de jardin. Réserver cette opération d’entretien jardin pour le printemps.
Ce conseil préparation jardin c’est pour avoir un sol riche, prêt à accueillir les prochaines plantes.

Récolter, repiquer et planter

Les plantes herbacées (bleuet, trèfle étoilé..), les vivaces (géranium, aster…) et les bulbes (jacinthe, narcisse…) seront plantées ou repiquées en automne afin de leur permettre un enracinement profond. Ainsi, l’arrosage ne sera pas trop fréquent au printemps.

img2

Se composer un compost naturel pour un bon entretien jardin

Les feuilles mortes, les plantes coupées ainsi que les mauvaises herbes serviront à former un compost riche. Ce dernier protégera les cultures du froid qui approche à grands pas et ralentir la repousse des mauvaises herbes. Toutefois, il ne faut pas qu’on utilise les conifères ou les végétaux ligneux, car ils sont trop riches en carbone et pourraient absorber l’azote contenu dans le sol.
Ce compost sera ensuite étalé sur le sol en une couche de 5 à 7 cm d’épaisseur avec un équipement jardin approprié : un croc par exemple. Ainsi, les microorganismes tels que les vers de terre et les bactéries pourront faire leur travail, car ce sont eux qui donnent au sol sa souplesse et l’enrichissent pour les futures plantations.

The following two tabs change content below.

andy

Andy, artisan dans le bâtiment, vous fera profiter de ses expériences. Il vous partagera quelques astuces en bricolage, des idées de décoration, d’aménagement d’intérieur ou d’extérieur, ainsi que des conseils liés à la sécurité de la maison.